« Mais pourquoi tu fais ça… »

Aujourd’hui j’ai eu l’enquête de mairie, c’est ma troisième et, pourtant, les questions sont toujours les mêmes…

Avant de commencer… « C’est quoi l’enquête de mairie? »

Je vous laisse un dépliant: L’enquete de mairie détaillée de l’association Site de l’Association UNIE

Donc, comment ça se passe: Ici c’est les assistantes sociales qui s’occupent de cette enquête.

Elles viennent à la maison et commencent à poser des questions sur l’enfant: date de naissance…

Puis vient la fameuse question… « Pourquoi avez-vous choisi l’école à la maison? »

Sincèrement au bout de la troisième fois, tu as juste envie de dire … « Parce que j’avais envie!! ».

Mais bon évidemment cela ne se suffira pas…  Il a fallu expliquer avec tact, pourquoi l’école n’est pas faite pour mes amours!

Et cela me fait replonger en arrière:

L., ma puce de 3 ans, rentre en maternelle, elle a deux maîtresses, tout se passent bien les premiers jours, elle est très à l’aise avec les autres enfants, sa mamie lui donne le surnom de terreur des bacs à sable, non, non, elle n’est pas violente, mais c’est une meneuse, elle obtient ce qu’elle veut même des enfants plus grands, cela nous a beaucoup fasciné.

Les premiers jours, elle est égale à elle-même. Beaucoup d’enfants pleurent, alors elle va les réconforter, leur dit de venir jouer avec elle…

La maîtresse et l’ATSEM trouvent cela très drôle.

Les semaines passent, ma puce s’éteint un peu et devient de plus en plus « capricieuse ».

Elle est épuisée et arrivera même à me mettre une gifle.

Elle pleure quand je la dépose, mais la matinée se passe bien… de toute façon elle est obligée d’aller à l’école, tout le monde le dit alors il faut qu’elle se renforce.

Vient le printemps (je dis printemps, car je ne me souviens plus trop du mois lol) et une nouvelle maîtresse vient remplacer la deuxième maîtresse.

Une jeune et jolie femme que L. affectionne beaucoup. Celle-ci me parle de L. de son comportement: « elle est rêveuse, tout ne l’intéresse pas, quand elle ne veut pas, elle part de sa place et va jouer, même s’ils sont en atelier ».

Ce sera la première fois qu’on me dit: « votre fille ne semble pas adapter à la vie scolaire ordinaire ».

A la maison, je m’intéresse à la pédagogie Montessori et je commence des ateliers l’après-midi.

Elle aime beaucoup et y passe des heures.

Elle continue l’école, de toute façon elle n’a pas le choix…

Vient la MS, les premiers jours, cela se passe bien,  mais après… jusqu’à la fin de l’année, c’est les cris, les pleurs, les supplications.

Je repars bien trop souvent les larmes aux yeux et le coeur serré.

Mais que puis-je faire? Elle doit aller à l’école, elle n’a pas le choix!

Elle est tout le temps malade, otite et angine à répétition, eczéma depuis la PS, plus voyant en MS sur la joue…

Heureusement ou malheureusement, elle a des soucis ORL qui amènent le médecin à décider de l’opérer, elle rate beaucoup l’école, ce qui l’arrange bien et moi aussi!

Puis la GS, elle est contente, pas de pleurs cette année, oufff!

Elle s’y fait, il faut bien de toute façon, parce qu’au final elle n’a pas le choix!

En même temps son petit frère A. rentre en PS.

Là, le souci se déplace. Ce n’est plus la grande puce qui pose, problème c’est le petit bonhomme.

Il a d’énormes problèmes de sommeil, s’il fait la sieste la journée (même 20 minutes), il s’endort vers 23h et le matin le lever est difficile. S’il ne dort pas, il se couche tôt et se lève à 4h du matin, donc la matinée est difficile…

Du coup maintes fois, petit bonhomme tombe en allant à l’école, ce sont les pleurs, les écorchures…

La maîtresse me dit, plus d’une fois, « il semble très fatigué mieux vaut qu’il rentre avec vous ».

Puis, novembre la maîtresse de L. commence à me dire, « elle est dans la lune, elle n’écoute pas les consignes donc elle n’a pas compris, elle finit vite et au lieu de se taire et attendre, elle parle et déconcentre ses camarades… »

Un jour je rentre, en pleure, j’en ai marre, je me demande ce qui cloche chez ma fille.

Je me rappelle de ce que m’a dit la maîtresse en PS « votre fille n’est peut-être pas adaptée à la vie scolaire ».

Je commence à faire des recherches, j’y passe des heures et des heures, je tombe sur des sites qui parlent de … d’IEF??? D’enfants qui ne vont pas à l’école? « Mais je croyais que l’école, c’était obligatoire? »

Je continue à chercher à fouiner, je n’ai pas FB à l’époque, c’est assez compliqué de trouver les bonnes informations, puis au fil des jours, je commence à comprendre que non, je ne suis pas obligée de mettre mes gosses à l’école.

J’en parle à mon mari qui dit « ok, essaye pour les mois restants ».

J’en parle à la maîtresse qui est à fond derrière moi, je suis très étonnée mais cela m’aide beaucoup, elle me dit que je peux venir avec les enfants aux différentes manifestations de l’école.

Voilà, nous y sommes, c’est parti à nous cette nouvelle aventure, demain on arrête le réveil et on ne se précipite pas (affaire à suivre…)


Alors, quoi expliquer à l’assistante sociale?

Que l’école classique n’est pas adaptée à mes enfants et à leur rythme naturel?

Oui, c’est ce que j’ai expliqué, en plus condensé.

Je ne suis pas rentrée dans les détails!

Mais à chaque enquête ou chaque inspection quand ils me posent la question, c’est toujours avec un peu de tristesse que je reviens sur ces années.

Ensuite (ici), elles posent toujours la question….

               – » et financièrement… »

               -« euh non, mais là, cala va reste personnel »

               -« c’est écrit sur mes consignes (et elle me fait voir son papier)

                -« oui, je comprends bien, et je sais mais ce n’est pas légal et si vous leur demandez, ils vous diront que d’après la loi, effectivement, si je n’ai pas envie de répondre, je ne réponds pas »

                   -« d’accord, je noterais que vous n’avez pas désiré répondre »

Voilà après, elle m’a expliqué, qu’elle allait faire son rapport, m’a demandé si elle pouvait m’appeler en cas de question, j’ai répondu positivement et elle est partie.

Je n’ai pas d’autre conseil que de dire de ne pas angoisser, de vous munir, des textes de loi et d’être naturel…

 

 

 

 

Publicités

7 réflexions sur “« Mais pourquoi tu fais ça… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s