Voilà comment je m’organise!

images.jpg

Je vais, vous dire comment je m’organise pour mettre en place, mon année!

Alors je commence évidemment à choisir mes livres!

Quand, c’est fait, j’imprime le calendrier de l’année 2017 2018.

Et, je détermine les semaines de travail.

img_3299   img_3300

(En bleu ce sont les vacances, ils ne travaillent pas, sauf la grande periode en mai-juin)

Je compte pour cette année une semaine de vacances à chaque vacances scolaire (cette année, je dois faire différemment, en général je fais hors vacances scolaire et on faisait une semaine par mois…)

Je me sers des dictées: une année de dictée (le lien c’est ce1 mais, il y a, jusque cm2).

Je prends, toutes les notions qu’ils devront travailler, en fonction de ces dictées.

Je note les mots qu’ils devront savoir orthographier… Puis je cherche dans mes livres (cf:CP Ce1 CM1 CM2) et je photocopie la leçon, les exos….

Je prends de la même façon, les maths, la géométrie et les problèmes.

Puis, je relie dans des livrets.

Comme cela, toutes les semaines, ils ont leur livret, et savent, qu’ils sont sensés le finir à la fin de la semaine.

NONNNN, je n’écrit pas sur les livres, de 1: on m’a toujours interdit d’écrire sur les livres ^^ et de 2: comme nous n’avons pas la chance d’avoir l’ARS … donc les livres et cahiers servent pour les frères et soeur qui suivent la grande!!!

Cela prend un peu de temps à faire, mais une fois tout fait… Plus de stress!

On sait, ce qu’ils ont a faire.

Et, si par malheur, je tombe malade ou autre… ,et, que je suis incapable de les gérer, et bien… ils peuvent se gérer eux même!

Pour les autres matières, je procède différement!

Déjà, j’imprime: calendrier 2017 (semestre 2), calendrier 2018 (semestre 1) et calendrier 2018 (semestre 2),  autant de fois que j’ai de matière à organiser.

img_3301  img_3302

Puis, j’écris ce qu’ils doivent travailler dans l’année. Ici les sciences pour le CM1 et la CM2
J’organise aussi nos projets… (cette année ce sera tour du monde et les grands personnages de l’histoire).

Puis, je photocopie et je vais fouiner sur le net. Pour chercher des supports complémentaires.

Des idées d’ateliers… (c’est la partie qui me prend le plus de temps).

Je mets sous feuilles plastiques, et je range dans des classeurs, de différentes couleurs.

Je prends, des gros classeurs, pour qu’ils fassent le cycle 2-3 voir 4 (je ne sais pas encore).

Une fois que tout est fait.

Je m’attèle à faire un planning, en général je le fais tous les 3-4 mois, car nous changeons en fonction des saisons…

Mais cette année, comme je vous ai dit, c’est différent, donc notre planning sera plus fixe.

Et, comme je sais déjà les horaires des sports des enfants, j’ai pu, le faire plus tôt que d’habitude.

img_3298.jpg
Je ne mets pas d’horaire, mais les temps de travail ( j’ai caché la partie où il y a écrit les noms de mes enfants 😉 )

Effectivement je trouve cela absurde de lever un enfant quand il ne va pas à l’école.

Si mes enfants ont besoin de dormir et dans la mesure où ils ne se lèvent pas à 12h je laisse faire.

Parfois, je me retrouve à travailler avec un enfant, qui c’est levé tôt alors que les autres dorment encore ou qu’ils prennent leur petit déjeuner…

Après, l’hiver nous nous levons rarement, après 7h30, donc la classe commencera beaucoup plus tôt.

Printemps-été, elle commencera évidemment plus tard, puisqu’ils se coucheront plus tard!

Bref, vous avez compris le principe…

Je pense avoir fait le tour… si vous avez des idées, n’hésitez pas :)) Je suis toute ouïe!!

 

 

Publicités

Notre liste d’envie

wishlist1.png

J’avais fait une liste, il y a quelques temps: ici

Cela avait bien plu et je me suis dit que j’allais faire une grande wishlist.

  Effectivement, au delà de me faire rappeler, ce dont nous avons envie, les enfants ou moi.

Je trouve, que cela peut servir, aux autres personnes…

J’ai, d’ailleurs pris beaucoup d’idées au fil de mes demandes sur les réseaux …

Bref, je vais me taire……..

 Je répertorie:

  • toutes les lectures que chacun veut.
  • ensuite les sorties que nous souhaitons faire.
  • pour finir les jouets…

Si vous avez des suggestions n’hésitez pas!!!



Pour ma grande (10 ans) : (ses envies)

lien lien lien le numéro 4 (lien)

Ma puce avait pu emprunter le premier cycle à la bibliothèque. Malheureusement, ils ont refusé, sa demande de suggestion d’achat, car ils ne sont pas assez empruntés, ce que je trouve fort regrettable!!! bref….

Toute la collection « les messagers du temps », elle a les 3 premiers.

lien lien lien lien

lien ici ici

ici  iciici ici

Magasines:

index.jpg lien   index.jpglien

index.jpg(je ne l’ai pas trouvé en abonnement)



Mon mon grand (8ans)



ici ici ici

Tous les Yakari, qu’il n’y a pas à la bibliothèque:

 ici ici  ici  ici

la collection des Gironimo Stilton:

ici  ici

Magasine:

video_couv.jpg ici



Pour ma puce  (6ans):

Toute la collection du Brune de lac (elle en a déjà 2)

ici ici ici ici

Sa soeur avait fait cette collection et elle veut l’a finir:

ici ici ici

Pareil pour la collection suivante, sa soeur avait commencé, elle a donc continué:

ici

Magasines:

Couverture-du-n-318-de-youpi-mars-2015_articleimage.jpg ici       Abonnement-Petite-Salamandre-1.jpgici



Pour moi:

ici   ici  ici

Et parce que j’aime beaucoup …:

ici  ici ici



Les sorties qu’on aimerai faire ou refaire:

La tour Eiffel

Arc de triomphe

Cité des sciences

Les catacombes de Paris

Musée de Marie Curie

Gisacum à Evreux

Musée du Tramway et train à vapeur (95)

maison du pain (95)

Le château de La Roche Guyon (95) (avec cette fois tout mes loulous et pour monter tout en haut)

Musée des sapeurs pompiers (95)

Musée de l’outil (95)

Château de Chantilly (avec le spectacle équestre)

Vaux-le-Vicomte (FAIT)

Provins (refaire tous les musées, ainsi que la Roseraie et le spectacles des rapaces) ici

France miniature ici

Musée de l’air et de l’espace (on le fait tous les ans)

la mer de sable

…. (y’en aura sûrement d’autre…)



les jeux

ici                 ici           ici

ici               ici           ici

53324.jpg Pelotes de réjection Instruction en folie en parle

650.jpgici

Et pour finir mais je crois que c’est plus un rêve…… (comme bcp de choses sur cette liste 😀 )

Et les enfants veulent aussi une lunette astronomique mais là j’ai dit NON!

microscope.jpg650.jpg

Blogs que je consulte le plus souvent

blogs-beaute.jpg

Blogs de maitre et maitresse…

Bout de gomme

La classe de Mallory

Orpheecole

La classe de Calliplume

Ma maitresse de cm1

Monsieur Mathieu

La classe bleue

Stylo rouge et crayon gris

Fantadys



Blog inspiration Montessori 

Montessori et cie 

Crapouillot

A la douce

Montessori… mais pas que!



Blogs des copinautes, de mes inspiratrices…

Madrassatoun

Instruction en folie

La vie aux couleurs de l’arc en ciel

Les ateliers de Cathy

Ownshooler en liberté

Le petit roi



Les site où j’achète mes supports:

documents montessori

Trésor Educatif

carpediem



Association que je suis:

UNIE



j’en ai surement oublié pleinnnn c’est pourquoi je viendrai y ajouter les adresses dès que j’y pense…

Les p’tites poules

Charivari chez les P’tites poules

Ce livre fait 44 pages. Il est à lire avec un adulte à partir de 5 ans et à lire seul à partir de 7 ans.

« Carmen, l’intrépide poulette, et son frère Carmélito recueillent un chaton… horriblement noir! Les petites poules sont affolées. Ne dit-on pas que les chats noirs portent malheur? Et, comme pour leur donner raison, voilà que de terribles calamités s’abattent sur le poulailler… »



Nom d’une poule on a volé le soleil

Le QCM(j’ai rectifié les erreurs et la mise en page)

« Rien ne va plus, au poulailler: Pitikok n’arrive pas à faire lever le soleil! Comme tous les matins, le papa de Carmen et de Carmélito a lancé son appel verrs le ciel: « Cocorico! » Mais rien ne se passe. L’astre solaire a disparu. Qu’à cela ne tienne: Carmen, Carmélito et Bélino retrouveront le soleil! Nom d’une poule! »



les autres volumes arrivent je suis en train de les écrire

lectures choisies CE1

Les enfants ont des livres qu’ils doivent choisir dans la liste éduscol: Lectures de l’année de CE1.

Puis à côté de ça, ils ont les lectures choisies.

Pour ces lectures, je souhaite, quand même, qu’ils répondent à de court QCM, pour garder une trace et aussi pour vérifier la bonne compréhension de la lecture.

Je vais référencer dans cet article les livres qui ne sont pas des collections.



Pour les collections:



                                                                

   Le trésor de Piet

Le QCM: Le trésor de Piet

C’est un livre de 46 pages, pour les enfants dès 7 ans.

« Amsterdam, 1634. Piet et sa famille sont très pauvres. Un soir, en rentrant chez lui, il passe devant la grande demeure de celui que l’on appelle « le fou ».

Là, il tombe nez à nez avec un voleur qui laisse échapper son butin. Piet le ramasse et découvre, déçu, qu’il ne s’agit que d’oignons… Quel intérêt, de voler des oignons ? Ce que Piet ignore, c’est qu’il ne s’agit pas de n’importe quels oignons… »



C’est qui le plus beau?

Le QCM

« Milos, le petit gnou, ne comprend pas pourquoi sa maman le trouve si beau. Il va pourtant participer au concours de beauté. Parmi les 245 participants, n’en est-il pas de plus beaux que lui, ou que son nouvel ami, Denis le pingouin ? Mais le concours va tourner court : la passerelle menace de s’écrouler sous le poids de l’éléphant… »

Ce livre est destiné aux enfants qui commencent à lire seul. Il y 52 pages.



 

Le cadeau du désert

Le QCM  (il y a un problème de cadre sur ce QCM que je n’arrive pas a changé pour le moment je suis désolée!)

 

« Un avion tombe en panne dans le désert. Au beau milieu des dunes, en plein Sahara. Son pilote est désespéré : rien, ni personne, à des kilomètres à la ronde ! Mais le désert n’est pas aussi vide qu’il n’y paraît. Il a bien des cadeaux à offrir »

Je dirai que c’est aussi un petit roman destiné aux enfants qui commencent à lire seul. Il y a 36 pages.



 

Je veux être un cheval

Le QCM

« Ben a d’immenses oreilles bien droites et de grands yeux doux, il mange des chardons, exècre la solitude et fait hi-han. Il faut l’admettre, Ben Bouboule est un âne. Mais l’admettre, ce n’est pas forcément l’accepter. Ben passe son temps à bouder et à faire des caprices parce qu’il est affreusement malheureux d’être lui-même. Ses parents pensent qu’il est malade. Il a beau leur jurer n’avoir mal nulle part, ils l’envoient chez le médecin du village, un chameau flegmatique et redoutablement intelligent. Ben avoue tout : il rêve de grands galops dans des plaines infinies, de devenir élégant et admirable, et surtout d’un nom classe du genre Cristal de Caracas ou Paradis Illuminatus. Ben est effectivement malade. Il a le mal d’ailleurs. Une seule solution pour le sauver, l’aventure. »

L’histoire de Coralie. 

Parce qu’avoir des enfants en bonne santé est une chance et un bonheur.

Parce que, lorsque j’ai commencé l’école à la maison, j’ai connu cette maman bienveillante et lui ai piqué beaucoup d’idée.

Parce que, du coup,  j’ai vu, cette famille passer d’une vie joyeuse et pleine de soleil passer dans l’obscurité.

Parce qu’étant maman c’est le pire cauchemar qu’on puisse vivre.

J’ai eu envie d’offrir cette page à une famille courage…. je vous présente donc la belle et courageuse Coralie et sa famille, avec les écrits de la maman:

En tant que maman, il y a des craintes que nous avons envers nos enfants, notamment que ceux-ci soient atteints d’une maladie grave.

On préfère ne pas y penser, on préfère oublier cette réalité, faire comme si elle n’existait pas, car elle est trop douloureuse à imaginer.

Le soir du 21 octobre 2015, lorsque ma puce semblait couvrir un étrange rhume, mais que j’avais aussi aperçu des petits boutons rouges sur son ventre, j’avais dit à mon conjoint qu’il serait préférable que ma puce voit un médecin ce soir-là malgré l’heure tardive qu’il était. J’avais fait des recherches et ces petits boutons rouges pouvaient être des pétéchies, signe de leucémie.

Pire, ma puce était couverte d’ecchymoses inexplicables un peu partout sur le corps, un autre signe de leucémie.

J’avais donc demandé à mon conjoint d’emmener ma puce à l’hôpital pour nous rassurer que ce n’était rien de grave. Car, oui, dans ma tête, je me disais que je me faisais certainement des peurs, que cela ne pouvait pas être ça.

C’est une réalité trop difficile à accepter pour un cœur de maman, cela n’était juste pas possible que cela nous arrive à nous.

À peine une heure plus tard, je ne pouvais plus nier cette dure réalité, je me retrouvais plongée dans un de mes pires cauchemars.

Ma puce était atteinte d’un cancer ; une leucémie.

Un mot terrible à attendre! Mon conjoint a été incapable de me le dire au téléphone, alors qu’il était à l’urgence avec ma puce (j’étais alors restée à la maison avec ma grande, car oui, j’étais convaincue qu’ils allaient revenir ensemble dans la soirée avec un diagnostic anodin, car c’était impossible que mes peurs soient la réalité).

Je l’entends encore sanglotant au téléphone et peinant à me dire simplement : «c’est ça…», car je lui avais partagé mes craintes et le résultat de mes recherches. Il n’y a pas de mots pour bien exprimer l’onde de choc que cela en suscitée en moi.

Mon corps entier souffrait, mes jambes ne pouvaient plus me supporter. Je me suis écroulée dans la salle de bain en pleurs.

Puis, je me suis ressaisie et j’ai ressenti un besoin immense de venir rejoindre ma puce à l’hôpital au plus vite.

Mon conjoint est reparti vers la maison et je quittais avec l’aide de mes voisins vers l’hôpital, alors qu’il était 22h30.

Je suis entrée à toute vitesse derrière les portes de l’urgence et un comité d’infirmières étaient-là pour m’accueillir, visiblement bouleversées également.

Je me suis écroulée devant eux. La douleur était trop intense, je souffrais terriblement, je tremblais. Une sensation horrible! Puis, lorsque j’ai su que ma puce s’était réveillée, je me suis ressaisie. Je n’avais pas le droit de m’effondrer.

J’avais une petite puce de 5 ans qui comptait plus que tout sur moi pour la soutenir, la rassurer, l’aider à passer à travers cette épreuve.

Une maman n’a pas le droit d’être faible devant son enfant qui traverse une telle épreuve ; elle est le pilier de son enfant. J’ai donc rejoins ma puce avec tout mon cœur débordant d’amour pour elle.
 
Ma puce a alors été transférée à l’hôpital de Québec pour recevoir rapidement les premiers soins. Les premiers jours à l’hôpital ont été plus difficiles que tout ce que j’avais pu imaginer.

Jamais je n’avais eu conscience que les enfants atteints de cancer devaient subir tout cela.

Prises de sang, examens des poumons, du cœur, ponction lombaire, passage au bloc opératoire (3 fois plutôt qu’une pour ma puce, car rien ne fonctionnait)…

Je me sentais dans un brouillard épais et sans fin. J’avais peur, extrêmement peur!

Nous étions submergés d’interventions sans relâche, même de nuit. Ensuite, nous étions bombardés d’informations sur les traitements à venir.

Plus de 2 ans de traitement de chimiothérapie!

C’est complètement insensé!

Comment nous allions faire pour passer au travers de cela?

Le pire dans tout cela, c’était d’accompagner ma puce à chacune des interventions. Elle pleurait énormément, avait très peur.

Je me sentais tellement impuissante face à tout cela.

Accompagner ma puce qui pleurait, qui souffrait sans relâche d’une intervention à une autre, c’était horrible. Mon cœur de maman souffrait en l’entendant pleurer ainsi.

Cela fera bientôt 2 ans, le 21 octobre que le diagnostic est tombé, et pourtant je revis encore des scènes horribles dans ma tête, comme un traumatisme qui peine à guérir.

Comment oublier toute cette souffrance que ma puce a du ressentir sans que je ne puisse faire quoique ce soit pour lui éviter cela. Je revis des souffrances insoutenables où mon estomac se noue complètement.

Il y a également de douces souffrances où mes larmes coulent simplement. Je pense notamment à la première ponction lombaire de ma puce.

Nous étions dans une petite pièce avec le médecin, l’anesthésiste, une infirmière, l’inalothérapeute et un préposé qui devait maintenir fermement ma puce dans une position de côté (c’est délicat passer une aiguille dans le dos pour aller chercher du liquide céphalo-rachidien et injecter une chimio ensuite).

Ma puce pleurait ; elle avait si peur.

Comment ne pas la comprendre avec tout ce matériel et ces gens masqués autour d’elle?

Elle tentait de comprendre en posant plein de questions et je me sentais si impuissante de ne pouvoir lui répondre, la rassurer.

J’avais envie de pleurer avec elle, mais je me retenais.

Je devais me montrer forte pour rassurer ma puce, alors qu’intérieurement mon cœur était en miette, intérieurement j’avais extrêmement peur et je souffrais énormément.

Des clowns thérapeutiques sont passés et se sont arrêtés devant la salle en entendant ma puce pleurer. Ils lui ont alors chanté une chanson disant : «câlin de girafe (son doudou), câlin de maman ; comme c’est doux les câlins de maman».

Ma puce s’est alors apaisée, commençant également à ressentir les effets des sédatifs.

Mes larmes ont alors coulé sur mes joues. C’était trop difficile de la voir souffrir autant, alors cette petite pause tendresse faisait un bien fou, venant relâcher les tensions.
 
Les premiers jours à l’hôpital ont été horribles.

Voir ma puce souffrir énormément, dépérir, ne plus manger, ne plus marcher, ne même plus parler et, pire, ne plus rire et sourire. C’était terrible!

Que faire pour lui redonner le sourire, lui donner envie de se battre.

On me disait qu’elle perdait beaucoup de poids et qu’elle devrait être intubée pour être gavée si elle continuait à ne pas manger.

Je lui proposais tout ce qui était imaginable de manger, notamment de la crème glacée, car elle avait très mal à la gorge suite à l’intubation lors des passages au bloc opératoire.

Rien n’y faisait. Les infirmières lui administraient de la morphine pour ses grosses douleurs à la gorge, mais cela lui occasionnait de terribles nausées.

Elle avait en permanence un petit plat pour vomir dans son lit. Je me sentais si impuissante!

 
Les premières journées, elle dormait ou elle souffrait. C’était horrible!

Par-dessus cela, alors que je souhaitais tout faire pour lui redonner le sourire, les infirmières m’apportaient des médicaments que je devais lui faire prendre.

Elle refusait alors nette. Elle ne voulait rien avaler, encore moins des médicaments qui goûtent terriblement mauvais.

Alors que je tentais une énième tentative de lui faire prendre un médicament, on m’apportait un autre médicament à lui donner. J’étais désemparée!

Je souhaitais plus que tout la faire sourire, lui donner envie de se battre, mais je me retrouvais à devoir insister afin qu’elle prenne ses médicaments.

Pourquoi je devais faire cela moi? Je voulais la soutenir, être-là pour l’écouter, la rassurer.

Nous avons passé plusieurs jours hospitalisés à Québec, mais peu à peu, nous nous sommes adaptés.

L’hôpital devenait notre petit chez nous ; nous avions notre petite routine.

Le plus important est qu’elle retrouvait peu à peu son sourire.

Elle commençait à sortir dans le couloir, à aller bricoler dans la salle de jeux et à rire de mes petites blagues.

Depuis ce jour, je m’évertue sans relâche à ce qu’elle garde ce magnifique sourire et cette joie de vivre si lumineuse qu’elle a.

Malgré la lourdeur des traitements, je peux dire aujourd’hui que nous avons aussi connu des moments magnifiques à l’hôpital.

C’est drôle, mais je me souviens particulièrement avec bonheur de la nuit où elle s’était réveillée à 4 heures du matin parce qu’elle avait très envie d’une tartine au beurre. Je me suis rendue à la salle familiale en passant par le couloir très sombre de l’unité d’oncologie pédiatrique, très tranquille à cette heure, pour lui préparer des tartines au beurre. 😉

 J’étais contente d’aller lui préparer des tartines à 4 heures du matin. Je trouvais la situation tellement coquasse! 😉


On s’adapte à toutes situations.

L’être humain est un être d’adaptation.

Alors qu’on croit qu’on ne pourrait pas passer au travers de telles épreuves, on trouve la force pour déplacer ciel et terre lorsque nous y sommes confrontés grâce à l’amour que nous éprouvons pour nos enfants

Au départ, nous sommes sous le choc, nous fonctionnons sur l’adrénaline, puis peu à peu on s’adapte, on s’habitue à cette nouvelle réalité, on vit avec, mais sans savoir, cette épreuve nous gruge sans cesse de l’énergie petit à petit.

Je constate qu’à la fin du parcours (21 mois de traitements de fait, il nous en reste 4), alors qu’on devrait se réjouir de cette fin si proche, la réserve d’énergie est vide, totalement épuisée et ces derniers mois semblent si loin, si inatteignables, alors qu’ils n’ont jamais été si proches.

Depuis quelques semaines, plusieurs des parents que nous avons connu à l’hôpital avec leurs enfants atteints de cancer ‘tombent’ d’épuisement, se retrouvent avec des diagnostics et de la médication.

Ils sont pourtant encore plus prêt de la fin que nous, mais je comprends cela, car je ressens cette sensation que les réserves sont totalement épuisées, qu’on a tout donné.

Cela me rappelle à quel point il est important de prendre soin de soi, de s’accorder des moments de répits.

Je constate également l’importance d’apporter et de vivre des moments de joie au quotidien afin que ces années ne rimes pas avec maladie, malheur, douleur, peur, peine.

Je constate aussi l’importance de parvenir à transformer cette épreuve en quelque chose de positif.

Depuis le début de la maladie, ma puce écrit des livres pour raconter son histoire afin d’extérioriser ses émotions.

Je lui ai alors proposé d’en faire un vrai livre, que nous vendons au profit de Leucan, un organisme qui soutient les familles ayant des enfants atteints de cancer (services de massothérapie pour la famille, activités socio-récréatives, salle de jeux à l’hôpital…)


Son livre en format PDF au coût minimum de 5$ (il est possible d’effectuer des achats de la France en euros également) :
https://secure.webleucan.com/registrant/FundraisingPage.aspx?RegistrationID=3811278#&panel1-1

De par mon blog, nous avons eu la chance de recevoir énormément de soutien même de l’autre côté de l’Atlantique.

Encore aujourd’hui, plusieurs m’ont proposé d’ouvrir une cagnotte afin de pouvoir emmener ma puce et sa grande sœur voir la mer à la fin du mois d’août.

 Deux semaines loin des hôpitaux

 Deux semaines sans aller à l’hôpital!!!!

Relaxer aux sons des vagues, respirer l’air apaisant de la mer, découvrir la sensation des vagues sur les jambes, jouer sur le sable et les rochers qui longent la mer, rire, se réjouir, avoir du plaisir, être une petite fille normale loin des hôpitaux.

 Plus tard, elle se rappellera qu’en 2017, elle a découvert et jouer sur le bord de la mer, et non pas qu’elle a été dans les hôpitaux, qu’elle a été malade et faible.

Ma puce a une force incroyable, un sourire lumineux!

Je lui souhaite ce moment de répit et de joie!

Ce voyage à la mer, sur la côte-est américaine (nous vivons au Québec) ne serait pas possible sans le soutien puisque la maladie engendre également et malheureusement aussi des dépenses faramineuses (déplacements à l’hôpital – 3 heures de route, médicaments nombreux…).

Encore une fois, le soutien est essentiel pour toutes ces dépenses. Pour cela, je ne remercierai jamais assez les lecteurs de mon blog, les ‘copinautes’ Facebook, etc.

La maladie m’aura fait connaître des personnes extraordinaires.

Voici le lien de la cagnotte si vous souhaitez contribuer à offrir ce moment de répit à ma puce, ainsi qu’à sa sœur qui vit également des difficultés collatérales depuis la maladie de sa sœur.  
https://www.leetchi.com//c/voyage-ressourcement-coralie-famille#utm_source=mail_service_fr&utm_medium=participation_fundraiser_ok_fr&utm_campaign=mail_service_participation

 
Afin d’apporter du support et de permettre à mes filles des évasions de la maladie, des ‘copinautes’ (décidément, je ne vous remercierai jamais assez) m’ont suggéré de faire une liste de souhaits de livres pour les filles sur Amazon.ca .

Cela fonctionne vraiment bien depuis un an et les filles sont toujours heureuses d’y découvrir de belles surprises.

Ma puce a apprise à lire avec passion durant la première année de ses traitements.


 
Voici la liste de ma puce :
https://www.amazon.ca/gp/registry/wishlist/2GUIW7XDINOEE/ref=nav_wishlist_lists_1

Voici celle de ma grande :
https://www.amazon.ca/gp/registry/wishlist/1SBD1A64WTV0/ref=nav_wishlist_lists_2

 
Merci de tout mon cœur!

Grâce à vous, nous ne traversons pas cette épreuve seule ; nous recevons régulièrement une dose d’amour et d’énergie.

Il y a parfois des moments où je me demande comment cela peut-il être possible que tant de gens désirent nous soutenir.

On me répond alors que j’apporte beaucoup de par mon blog depuis plus de 5 ans.

On me dit que j’ai beaucoup donné généreusement de mon temps et de mon énergie afin de partager sur la pédagogie Montessori et notre aventure d’école-maison.

On me dit que mon blog apporte beaucoup en terme humain tant il respire la bienveillance et l’amour ; qu’il inspire les gens.

Honnêtement, je n’avais pas l’impression d’apporter autant.

Honnêtement, j’ai l’impression de recevoir tellement plus que ce que j’ai pu offrir durant toutes ces années.  
 

Ma guerrière si heureuse que ses cheveux repoussent à nouveau.

Le combat n’est pas terminé, mais peu à peu, on sent qu’il y aura une fin à tout cela.

Programmation de mon petit PS

Voici ce que je prépare pour l’année de petit section de mon loulou

Septembre:

                 

lien: l’école de Léon                       lien: non non et non


Associer les images                                reconnaitre les prénoms              colorier Octave

Habiller Léon et Octave                        colorier avec le code couleur       dedans/dehors

carte expressions Léon                          Discrimination visuelle les émotions de Léon

numération                                               puzzle couverture               se repérer dans le temps

les couleurs                                               reconstituer la couverture de L’école de Léon

grand/petit


traits verticaux: 

 activité 1     activité 2   activité 3   activité 4   activité 5   activité 6   activité 7


découpage et bien placer les gommettes:

Découpage et collage de gommettes


 

en parallèle nous travaillerons avec les cartes:

les couleurs  –  téléchargement couleur

Les chiffres 1 et 2

cartes à compter de ce site: ici

Les autres mois viendront par la suite…

PS:

Certaines personnes se connectent depuis leur téléphone.

Et, me disent qu’elles ne peuvent pas s’abonner, pour recevoir les notifications de nouveaux articles via leur boîte mail.

Étant limité dans mes actions sur wordpress je vous propose de m’envoyer un mail à mon adresse

dansmabesaceilya@outlook.fr

En me disant que vous voulez, vous abonner et je ferai le nécessaire. Pour les autres, vous avez un bouton en haut dans la marge de droite.

 

Tout pour l’histoire

01-napoleon-livre.jpg

Comme je l’ai dit dans mes  programmations Cm1/ Cm2 , en ce qui concernait l’histoire je n’était pas tout à fait satisfaite de ce que j’avais comme manuels.

J’ai donc pris des avis sur les réseaux sociaux.

J’ai également posé pas mal de questions… (un grand merci à celles qui m’ont aidé, si elles passent par là!)

Mais avant de vous faire voir je veux juste placer un petit cahier de sciences que j’ai reçu avec ma commande…

ici

img_2037img_2038img_2042

img_2039img_2040img_2041



Voici mes deux manuels de cours:

ici

« Elle est bien lointaine l’époque où les enfants de France apprenaient par coeur les dates-clés de notre histoire nationale : 496 baptême de Clovis, 1214 victoire de Bouvines, 1515 Marignan, 14 juillet 1789 prise de la Bastille… Au-delà des images d’Épinal, les auteurs de ce Manuel d’Histoire de France ont voulu renouer avec l’Histoire chronologique qui, seule, permet à l’enfant de situer les événements dans le temps et de comprendre l’enchaînement des faits. Un texte clair agrémenté de très nombreuses illustrations et de cartes explicites afin de situer géographiquement les événements. »

J’avoue avoir longuement hésité de par le fait que c’est un livre qui coûte quand même 25e et aussi car c’est un livre « catholique »(je n’ai rien contre cela, n’allez pas lire entre les lignes 🙂 )  mais au final je ne regrette absolument pas, ce manuel est très bien fait, riche…

img_2024 img_2025  img_2028img_2029 img_2026img_2027 img_2030 img_2031img_2032

ici

Il fallait bien un manuel sur l’histoire du monde… J’aime beaucoup la librairie des écoles.img_2036img_2035img_2034img_2033

puis les ajouts:

ici ici

img_2047img_2048img_2045img_2046img_2043img_2044

                       —————————————

img_2049img_2050img_2051img_2053img_2052

 

Mon chouchou des ajouts les pistes de lecture… je trouve cela tellement astucieux:
ici

 img_2054img_2055

img_2056img_2057

img_2058img_2059

img_2061img_2062

PS: Certaines personnes se connectent depuis leur téléphone.

Et, me disent qu’elles ne peuvent pas s’abonner, pour recevoir les notifications de nouveaux articles via leur boîte mail.

Étant limité dans mes actions sur wordpress je vous propose de m’envoyer un mail à mon adresse

dansmabesaceilya@outlook.fr

En me disant que vous voulez, vous abonner et je ferai le nécessaire. Pour les autres, vous avez un bouton en haut dans la marge de droite.

 

Madame Pamplemousse

J’ai pris ce livre à la bibliothèque.

J’aime beaucoup.

Cela m’a plu, ça parle de Madeleine, de madame Pamplemousse et du chat Camembert qui vont vivre plein d’aventures.

Il y a trois tomes:

le tome 1

Fiche lecture: Mme Pamplemousse et ses fabuleux délices

 Madame Pamplemousse et Madeleine vont se rencontrer. Madeleine est obligée d’espionner Madame Pamplemousse, pour lui voler la recette de son ingrédient secret.

fiche de lecture:

  tome 2

En mangeant une madeleine comme dans son enfance, Monsieur Moutarde, se revoit dans son enfance. Il va demander à Madame Pamplemousse de l’aider à inventer une machine qui servira à faire des voyages dans le temps. Madeleine, Madame Pamplemousse et Camembert vont voyager dans le temps, pour trouver des ingrédients qui serviront à faire un café qui empêchera au gouvernement de détruire Paris.

Fiche de lecture: Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps

 tome 3

Fiche de lecture: La confiserie enchantée

Madeleine est stressée, par une nouvelle élève: Mirabelle. Elle lui a piqué ses copines. Madeleine se sent nulle devant cette nouvelle élève qui est douée en tout. Mais les chocolats magiques de madame Bonbon vont tout changer…

La Mémorisation

img_1663

Il y a quelques années, je suis tombée sur une vidéo youtube de championnat du monde de mémorisation.

De, là, j’ai essayé de découvrir ce qu’ils appelaient le Mind Mapping.

J’ai acheté mon premier livre sur ce sujet: (le 16 mai 2014, vous avez vu ça fonctionne bien!!! :D,  en réalité c’est juste marqué sur mon Amazon !!

  La mémorisation sans peine

 

C’est un ouvrage très intéressant qui explique comment fonctionne le cerveau et le muscler, et, comment mémoriser.

J’étais un peu déçue sur le  moment, même si c’est un très bon ouvrage.

Je cherchais un livre qui m’explique vraiment comment faire.

Je voulais… qu’on me tienne la main, en fait!!!

Je rêvais faire de jolies cartes mentales comme sur le site Fantadys ou je vous laisse découvrir la page Apprendre quand on est dys

 

Puis il y a quelques mois, mon éditeur favori à sortie …

 Utilise les cartes mentales à l’école

 

Promis, ce n’est pas parce que c’est Retz!!

C’est  l’ouvrage que j’attendais.

Il explique comment faire ces fameuses cartes mentales, avec beaucoup d’exemples.

Sur le CD-Room, on trouve de nombreux exemples aussi, les programme des cycles 1 2 3.

Je me suis dit, là c’est bon je n’ai plus besoin de rien sur le sujet!!!

Mais, c’était avant que je tombe sur une publication FB de l’association UNIE où une adhérente faisait voir des cartes mentales déjà remplies pour le CM1/CM2/6è.

Ma première réaction fut: « n’importe quoi, une carte mentale est personnelle….. » et puis une blogeuse que je suis Instruction en Folie a fait un article dessus.

Et…je l’ai commandé tout début de mois… verdict… GENIAL.

J’ai eu peur d’être déçue, me disant que ça faisait un budget.

Mais je ne regrette pas une seconde.

Cartes mentales compréhensibles, jolies, attrayantes pour les enfants.

Des jeux de révisions.

Je vous laisse découvrir l’article de Instruction en Folie si vous ne l’avez pas déjà lu.

                                         

Mes leçons de Maths                                                                         Mes leçons de Français